Joyeux anniversaire cher Paul-Émile Léger

Joyeux anniversaire cher Paul-Émile Léger

« Si tous les hommes de bien unissaient leurs efforts, la face de la Terre serait transformée.»

Paul-Émile Léger avait une mission : faire de notre Terre un monde meilleur.  Il y a consacré ses biens, sa santé et sa vie. Aujourd’hui, nous célébrons son anniversaire, il aurait eu cent dix ans.

Souvenons-nous de ses pensées qui ont guidé sa foi et sa détermination en faveur de la dignité humaine au Québec et dans le monde :

  • La dignité est un droit inaliénable pour tout être humain, quelle que soit sa condition.
  • Nos œuvres (ici et ailleurs) ont pour but d’offrir la première pelletée d’espoir à des populations qui, étape par étape, se construiront ensuite un avenir. L’argent qui nous est confié demeure toujours l’argent des pauvres. D’où l’impérieuse nécessité de gérer ce patrimoine avec beaucoup d’attention et de minutie.
  • La charité est contagieuse. Quand on apprend à donner, on ressent le besoin de continuer.
  • L’enfant constitue la plus grande richesse de l’humanité, car il est l’espérance des peuples.
  • Nous ne pouvons pas vivre dans l’isolement et ignorer nos voisins alors que la terre est devenue un village et que chaque soir, le petit écran nous présente des victimes de la faim, de la haine et de l’intolérance.
  • Sauver un individu de la mort est certainement un geste noble. Mais il y a plus que cela. Nous voulons fournir à celui que nous aidons, les outils nécessaires pour qu’il en arrive à se nourrir, à nourrir sa famille et à gagner sa vie. En somme, l’aider à s’offrir une existence utile et empreinte de dignité.
  • Avant de retourner à vos tâches quotidiennes, je vous demanderais d’avoir une pensée pour ceux et celles que nous continuerons d’aider en votre nom. Connaissez-vous toute l’importance de votre geste lorsque vous vous permettez de leur offrir le réconfort d’une présence…et l’espoir d’une vie meilleure?
  • Mon expérience m’a fait découvrir qu’avec des femmes et des hommes de bonne volonté, tout devient possible. Quand je n’y serai plus, mon vœu est que mes œuvres gardent toutes les valeurs qu’elles portent actuellement, c’est-à-dire le souci profond de rendre notre monde meilleur.
  • Allons là où l’on a le plus besoin de nous et plaçons-nous à l’écoute des véritables problèmes. Mon œuvre ne doit pas s’arrêter avec ma mort, car la misère, elle, ne mourra pas.

Merci Paul-Émile pour ta bonté et pour nous avoir démontré que les paroles doivent se transformer en actions. Chaleureusement, l’équipe de L’ŒUVRE LÉGER.

Pour en savoir plus sur la vie du Cardinal Paul-Émile Léger

 

Pour connaître l’histoire de L’ŒUVRE LÉGER

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *