Les étudiants du Cégep St-Jérôme font les choses en grand!

Les étudiants du Cégep St-Jérôme font les choses en grand!

Le projet de solidarité au Cameroun du Cégep St-Jérôme fête cette année ses 5 ans! Pour présenter les résultats de l’édition 2013 du projet, le groupe a animé une soirée de retour, le 28 mars dernier. Cocktail, buffet, kiosques, conférence et remerciements ont fait de cette soirée une vraie réussite!

C’est en 2009 que le projet a débuté, dans le village de Fonakeukeu, au Cameroun. Au départ, les étudiants avaient comme objectif de mettre sur pied une pépinière, pour contrer le problème de destruction de la flore et favoriser le développement économique du village. Avec les années, le projet s’est bien implanté au sein de la communauté. Grâce aux jeunes camerounais qui travaillent quotidiennement au maintien de la pépinière, le projet est maintenant autonome.

Dans cette optique, les étudiants ont décidé d’innover. Grâce à la subvention offerte par L’ŒUVRE LÉGER, ils ont pu financer la construction de 10 fours à combustion lente dans les habitations camerounaises. Cette initiative a pu être réalisée grâce à l’ingéniosité d’un étudiant. C’est lui-même qui a conçu les plans de différents modèles de fours, afin de sélectionner sur place celui qui serait le plus adapté aux besoins des familles.

Les répercussions d’un tel projet sont impressionnantes! Le concept de four choisi, le « four en coude », présente plusieurs avantages. Puisqu’il produit beaucoup moins de fumée que le four à 3 pierres traditionnel, la santé des familles est grandement améliorée. De plus, il permet de réduire l’utilisation du bois de 50 à 70%, le rendant économique, rapide et respectueux de l’environnement. Finalement, il améliore la qualité de vie des familles en leur offrant une meilleure surface de travail, ce qui facilite la cuisine. Les fours qui ont été construits jusqu’à présent ont été offerts gratuitement à des familles ayant une bonne portée dans le village, afin d’encourager la poursuite du projet. En ce sens, le groupe du Cégep St-Jérôme prévoit implanter une structure de microcrédit, pour financer les familles qui n’ont pas les moyens de s’offrir un nouveau four. Les profits réalisés avec le faible taux d’intérêt seront réinvestis dans la communauté, par le biais d’un autre projet.

Deux étudiants du même groupe ont décidé d’explorer un volet tout à fait différent, celui de la santé. Leur formation en soins infirmiers leur a permis de faire de la sensibilisation à travers la communauté, en collaboration avec l’infirmier du centre de santé de Panakeukeu. Ils ont touché principalement les sujets du paludisme, du VIH-SIDA, des bonnes habitudes alimentaires et des bienfaits de l’activité physique.

Le projet de solidarité au Cameroun se poursuit, mais aura maintenant lieu aux deux ans. Cela permettra au groupe d’être encore mieux préparé et leur offrira une plus longue période de financement. L’objectif de la cohorte de 2015 : contrer l’une des grandes problématiques du village de Fonakeukeu, l’approvisionnement en eau. Le groupe veut appuyer la construction d’un puits donnant accès à de l’eau potable. Les étudiants devront donc amasser, d’ici leur départ, une somme supplémentaire approchant les 35 000 $.

Cette année, c’est grâce à l’appui de L’ŒUVRE LÉGER, mais aussi grâce à une grande diversité d’activités de financement, que le groupe a pu amasser près de 60 000 $ pour la réalisation du projet. Félicitations à tous ces étudiants engagés!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *