Citoyens à part entière

Citoyens à part entière

Carrefour familial Hochelaga / Les Ateliers Bon Débarras (16-20 ans) et L’École Hors Murs (20 ans et +)

La maison de la famille Carrefour familial Hochelaga offre une panoplie d’activités qui brisent l’isolement et créent un filet social pour les citoyens du quartier.

On y trouve, entre autres, l’École hors murs, qui aide les jeunes parents à réintégrer le système scolaire. L’aide à l’apprentissage qu’elle fournit respecte en effet la vie des adultes qui doivent conjuguer l’école des enfants, les repas du midi et les services de garde avec leur propre projet d’études. Les Ateliers Bon Débarras (ABD) proposent quant à eux des activités de récupération, de cuisine collective et d’implication dans la communauté à des jeunes de 16 à 20 ans qui ne sont plus à l’école et qui sont sans emploi.

« J’ai beaucoup appris en participant aux Ateliers Bon Débarras. J’ai appris à me débrouiller par moi-même, j’ai appris que j’étais capable de surmonter mes craintes, mais aussi que j’étais capable d’offrir à ma fille une vie meilleure », raconte Jenny, qui a participé aux ateliers alors qu’elle avait 17 ans. « On apprend aussi à être des citoyens écoresponsables. C’est très important aux Ateliers Bon Débarras de faire attention à notre planète pour le futur de nos enfants. Les activités qu’on faisait étaient surtout basées sur le retour à l’école ou sur le marché du travail, et en plus on apprenait à cuisiner en cuisine collective avec tout le groupe, toute la grosse famille qu’on était. C’était vraiment le fun en fait! »

Pour Dominic, participer aux Ateliers Bon Débarras a été une véritable découverte de soi. « Je n’étais pas vraiment « écolo », mais cela m’a amené à faire une prise de conscience sur ma personne. Faut que tu travailles sur ta personne, sinon tu n’avanceras pas dans ton projet. » Aujourd’hui, Dominic termine son secondaire, car il aimerait devenir intervenant jeunesse à son tour. « J’aimerais travailler sur des projets comme ça avec des jeunes, pouvoir leur dire : “Y a 10 ans, j’étais à ta place, donc je te comprends, t’sé!” »

Sans l’intervention de L’ŒUVRE LÉGER, ce programme d’insertion sociale et professionnelle aurait cessé ses activités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *