Clinique mobile de Médecins du Monde: Des pratiques alternatives en soins de santé

Clinique mobile de Médecins du Monde: Des pratiques alternatives en soins de santé

Photo: Alain Décarie

C’est vendredi, la nuit tombe tout juste. Marc-André Coallier donne un coup de main à l’infirmier Louis-Thomas Moisan pour remplir la clinique mobile de matériel stérile.

Bien souvent, les sans-abri n’ont pas de carte d’assurance maladie et ne se rendent pas aux cliniques traditionnelles. Lorsqu’ils ratent un rendez-vous, le suivi ne se fait pas de manière appropriée. Il faut donc aller à leur rencontre, soir après soir.

Le camion prend la route avec Mylène, une stagiaire en psychologie, pour se garer devant PAQ (Projets Autochtones du Québec), un centre d’hébergement pour Autochtones au centre-ville de Montréal. Un médecin bénévole est sur place. On dit que c’est une soirée tranquille, mais dès l’arrivée du camion, des sans-abri sont déjà en file. Bien que la camionnette ne sillonne les rues que depuis juin, elle a gagné la confiance de la clientèle. En deux heures, près d’une douzaine de sans-abri montent dans la camionnette pour y recevoir des soins. La soirée est encore jeune, c’est plus tard dans la nuit que l’achalandage augmente.

La clinique mobile offre aux personnes des services de santé globaux et intégrés ainsi que de l’accompagnement sur mesure. Infirmiers, médecins et intervenants communautaires pansent des blessures, donnent des médicaments et du soutien psychologique. Ils font des tests de dépistage pour le VIH, les maladies vénériennes et l’hépatite. Ils contrôlent le diabète, soignent les maladies de peau et fournissent des condoms ainsi que des seringues stérilisées. Ce travail permet à Médecins du Monde de faire le pont entre les personnes les plus défavorisées et le réseau de la santé et des services sociaux.

Pour entendre Véronique Houle, gestionnaire de projets pour Médecins du Monde, parler de la naissance du projet, c’est par ici.

[/box]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *