Retrouver sa dignité

Retrouver sa dignité

Prajwala et Swayam – Inde, Asie du sud

Traditionnellement discriminées et exclues des décisions politiques et familiales, la situation des femmes en Inde est très précaire.

Fragilisées par de profondes inégalités sociales entre hommes et femmes, les femmes indiennes sont susceptibles d’être victimes d’abus sexuels, de violence conjugale et de trafic humain et sexuel. Votre engagement permet à L’ŒUVRE LÉGER d’appuyer les organisations Swayam et Prajwala dans leurs démarches qui visent à aider ces femmes à vivre en sécurité, à faire valoir leurs droits et à reprendre leurs vies en main.

La violence à l’égard des femmes est très répandue en Inde, où l’on estime qu’un crime contre les femmes est commis toutes les quatre minutes. C’est pourquoi L’ŒUVRE LÉGER appuie Swayam dans sa volonté d’offrir des services aux femmes victimes de maltraitance dans le but de les protéger et de les soutenir, étant donné qu’elles vivent dans une culture qui passe traditionnellement sous silence les questions relatives à la violence, au mariage des enfants et à la dot, soit le prix payé par le futur mari à la famille de la jeune fille.

Swayam intervient directement auprès des victimes et des survivantes de violence conjugale. Pour les aider, l’organisme a mis en place non seulement du soutien psychosocial, de l’aide juridique et des soins de santé, mais également un centre thérapeutique et un refuge où elles peuvent se mettre à l’abri, renforcer leur estime de soi et développer des compétences afin de regagner un maximum d’autonomie avant de réintégrer la société.

Un autre fléau important en Inde est l’esclavage moderne, soit principalement la traite des personnes et l’exploitation sexuelle. On estime qu’environ 18 300 000 personnes en sont victimes en Inde en 2016, surtout des enfants et des femmes, en partie à cause de l’écrasante pauvreté qui sévit dans le pays. Avec le soutien de L’ŒUVRE LÉGER, Prajwala combat la traite des personnes, sauve les femmes et les enfants victimes de la prostitution et facilite leur réadaptation psychologique et leur réinsertion dans la société.

Ainsi, les activités de Prajwala touchent le secours aux victimes d’exploitation et de trafic sexuel et leur réinsertion. Par exemple, un centre thérapeutique et un refuge offrent un espace de guérison aux femmes et aux enfants soustraits à la traite sexuelle où ils peuvent, dans un premier temps, se mettre à l’abri, être soignés physiquement et psychologiquement et, dans un deuxième temps, acquérir les aptitudes et les outils nécessaires afin de reprendre une vie la plus saine possible. Dans ces lieux, ces femmes et ces enfants apprennent aussi à faire valoir leurs droits et à retrouver leur estime de soi.

Swayam et Prajwala font également preuve d’un leadership incomparable afin d’amener la société indienne à évoluer. Grâce à de multiples campagnes bien ficelées, ces deux organisations mobilisent les communautés du pays pour sensibiliser la population au sort réservé aux femmes, pour dénoncer le statut précaire de celles-ci et pour prévenir les nouveaux cas d’abus sexuels, de traite de personnes et de violence.

Cet article est issu de l’édition Automne 2016 du Bulletin d’information de L’ŒUVRE LÉGER DANS LE MONDE. Pour lire la version intégrale du bulletin et découvrir tous les documents publiés par L’ŒUVRE LÉGER cette année, visitez la page Publications de notre site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *