Défendre et promouvoir la dignité des femmes

Défendre et promouvoir la dignité des femmes

Women In Self Employment – Éthiopie, Afrique de l’Est

En Éthiopie, pays marqué par de fréquentes périodes de famine et de sécheresse, un manque de nourriture permanent et les effets criants de la pauvreté, la population lutte quotidiennement pour sa survie.

Les femmes et les enfants sont souvent les premiers touchés de par leur rôle au sein de la famille et leurs conditions économiques précaires. C’est pourquoi L’ŒUVRE LÉGER appuie l’organisation Women in Self Employment (WISE), dont l’objectif est d’améliorer la situation économique des filles et des femmes issues des quartiers les plus pauvres de la capitale, Addis-Abeba.

La mission de WISE est d’aider les personnes les plus démunies, surtout les filles et les femmes vendeuses de rue, comme Genet Kedebe, à reprendre une place dans la société en leur donnant accès à des services, financiers ou d’une autre nature, pour leur permettre d’améliorer leurs conditions de vie. Genet Kedebe est une des 2 000 femmes qui bénéficient de l’aide et des services offerts par WISE. Après son mariage, elle et son mari ont dû quitter leur ville pour rejoindre Addis Abeba dans l’espoir de trouver un travail et de vivre dans de meilleures conditions. Malheureusement, ce n’est pas ce qui les attendait. Cependant, grâce à un premier appui de 500 birrs (70 $) pour l’achat de céréales destinées à la revente, Genet a vu sa situation s’améliorer graduellement, si bien qu’elle compte maintenant sur deux employés, dispose d’actifs de 45 000 birrs (2 800 $) et vend quotidiennement pour 400 birrs (25 $). Tout un revirement de situation!

Innovation et microcrédit

Si WISE arrive à défendre et à promouvoir la dignité des femmes et leur droit à l’autonomie financière, comme dans le cas de Genet, c’est surtout en raison de nouvelles approches dans le secteur des finances de proximité en Éthiopie. Contrairement à d’autres organisations, WISE offre des prêts de départ à des groupes d’entraide où les femmes mettent de l’argent en commun et se le prêtent à tour de rôle. De cette façon, WISE encourage les femmes à se regrouper en petites coopératives pour qu’elles aient accès à de meilleurs services.

Ainsi, ce sont plus de 10 000 femmes issues des quartiers les plus pauvres qui ont pu bénéficier du soutien de WISE depuis 1998.

Cet article est issu de l’édition Automne 2016 du Bulletin d’information de L’ŒUVRE LÉGER DANS LE MONDE. Pour lire la version intégrale du bulletin et découvrir tous les documents publiés par L’ŒUVRE LÉGER cette année, visitez la page Publications de notre site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *