Aidons-les à rêver de nouveau

Aidons-les à rêver de nouveau

Aujourd’hui, marque la Journée Mondiale des Réfugiés. Une bien triste journée qui souligne le destin tragique de plus de 65 millions de personnes sur la planète, soit presque deux fois la population du Canada.

Un réfugié est une personne qui « . . . craignant avec raison d’être persécutée du fait de sa race, de sa religion, de sa nationalité, de son appartenance à un certain groupe social ou de ses opinions politiques, se trouve hors du pays dont elle a la nationalité et qui ne peut ou, du fait de cette crainte, ne veut se réclamer de la protection de ce pays… » (Convention de Genève de 1951 relative au statut des réfugiés).

C’est donc l’équivalent de deux fois la population du Canada qui se voit contraint de fuir sa maison en laissant tout derrière elle pour trouver refuge ailleurs. Deux fois le Canada qui doit braver la guerre, les désastres naturels, la violence, la faim, le froid, la chaleur, la peur, et la mort. Des millions de parents, d’enfants, de personnes âgées, de personnes en situation de handicap, de filles, de garçons, de nouveau-nés qui sont contraints d’emprunter des routes dangereuses et au péril de leur vie et qui n’ont qu’un désir : vivre dans la dignité et la sécurité.

Une question qui touche tous les continents

Les médias ont fait état de la situation dramatique des migrants syriens, mais tous les continents sont malheureusement affectés par ce drame. L’ŒUVRE LÉGER s’implique pour Journée mondiale des réfugiés avec la Coalition humanitaire afin de sensibiliser le plus de gens possible aux conditions de vie pénibles des réfugiés. Par exemple; le Cameroun, pays dans lequel LŒUVRE LEGER intervient pour les réfugiés, ne fais pas la manchette des journaux, et pourtant la situation est inquiétante.

Notre action se concentre actuellement dans l’Extrême-Nord du Cameroun qui est aux prises avec la menace du groupe terroriste Boko Haram et reçoit, en conséquence, un important flux migratoire de Camerounais et Nigérians qui cherchent à s’en protéger. En plus de ce contexte difficile, cette région isolée, aride et montagneuse est également la plus pauvre de tout le pays.

Nos actions pour les réfugiés

IMG_6376L’OEUVRE LEGER vient en aide aux populations déplacées internes, réfugiées et vulnérables qui n’arrivent pas à subvenir à leurs besoins essentiels de base à cause de la violente crise qui les affectent directement. Nous nous employons à répondre à une panoplie de leurs besoins, dans les secteurs de la santé, la nutrition, l’eau, les moyens de subsistance économiques qui, en plus de répondre à leurs besoins immédiats, favorisera l’amélioration de leur situation à moyen et long termes. Grâce à notre approche, les petits entrepreneurs parviendront à reprendre leurs activités commerciales et les agriculteurs leur activité agricoles en étant formés et suivis par ses professionnels, les familles auront un accès accru et plus facile à de l’eau de qualité, les populations à des soins de santé et pourront se protéger du paludisme, les enfants malnutris seront traités et leurs mères formés à la nutrition.

Ainsi, avec le soutien d’Affaires mondiales Canada et en partenariat avec le Comité diocésain de Développement (CDD) – CARITAS du Cameroun, ce projet d’aide humanitaire d’urgence viendra en aide à 31 300 personnes réfugiées ou déplacées.

Aujourd’hui, prenons le temps de penser aux réfugiés et déplacés et passons à l’action. Aidons-les à rêver de nouveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *