Des jeunes de Laval cultivent au lieu de décrocher!

Des jeunes de Laval cultivent au lieu de décrocher!

L’ŒUVRE LÉGER  appuie des initiatives communautaires qui viennent en aide aux jeunes de la rue. À Laval, l’organisme Jeunes au travail, qui comprend une ferme à vocation particulière, accueille une quarantaine de jeunes pour une période d’environ six mois. En plus des thérapies appropriées et des formations ciblées, ces jeunes font l’apprentissage du monde du travail en consacrant leur énergie à produire des denrées agricoles. Cet organisme encadre, forme et soutient ces jeunes décrocheurs. Le tout se déroule dans un esprit de famille, un cadre favorisant les échanges et les relations de confiance. Selon Jonathan Baudette, un participant de Jeunes au Travail, « ça me permet de me créer une deuxième famille, un nouveau réseau qui m’aidera pour toute ma vie ».

FAITES UN DON POUR AIDER LES JEUNES À SORTIR DE LA RUE!

Dans le cadre de ce projet, les jeunes se transforment en agriculteurs, développent leurs compétences et se découvrent de nouveaux champs d’intérêt. Certains choisissent la menuiserie, l’ébénisterie, la cuisine ou la mécanique. Tous apprennent à cuisiner et acquièrent de meilleures habitudes alimentaires. Selon Sylvain Melançon, directeur de Jeunes au Travail, « L’objectif ultime est que ces jeunes retrouvent confiance en eux, qu’ils s’intègrent dans le monde du travail ou qu’ils choisissent de retourner sur les bancs d’école ».  Jeunes au Travail est né du constat que de plus en plus de jeunes se perdaient et que de plus en plus de terres disparaissaient. La réponse est apparue, évidente : aidons les jeunes à se retrouver en leur apprenant à cultiver une terre essentielle au développement de la communauté. Les jeunes et la terre retrouveront ainsi leurs racines.

Jeunes au Travail est né du constat que de plus en plus de jeunes se perdaient et que de plus en plus de terres disparaissaient. La réponse est apparue, évidente : aidons les jeunes à se retrouver en leur apprenant à cultiver une terre essentielle au développement de la communauté. Les jeunes et la terre retrouveront ainsi leurs racines.

 

Laisser un commentaire