Mères et monde: Mettre fin à l’isolement des jeunes mamans

Mères et monde: Mettre fin à l’isolement des jeunes mamans

Les enfants des familles démunies sont les premiers touchés par la pauvreté. Lorsqu’on sait que 85 % des chefs de famille monoparentale sont des femmes, il est incontournable d’accorder une attention particulière aux jeunes mères seules pour qu’elles puissent socialiser et développer leur autonomie. C’est ce que l’organisme Mères et monde propose, selon une formule novatrice où ce sont les mères elles-mêmes qui gèrent leur modèle d’entraide de manière démocratique.

Cette année, sept jeunes mères ont cogné à la porte de Mères et monde pour se replonger le nez dans leurs études avec un encadrement qui leur permet de cheminer à leur rythme et selon leurs besoins. Elles y ont trouvé les outils pour se diriger vers une formation professionnelle ou le cégep, mais surtout, elles ont retrouvé l’estime et la confiance en soi.

L’organisme a transformé l’ancienne école Saint-Maurice de Limoilou en 23 logements sains et abordables à l’intention des jeunes mères. En plus d’être un centre résidentiel, l’édifice de Mères et monde est aménagé de façon à offrir sous un même toit un large éventail de services – formations, activités communautaires et centre de la petite enfance – de nature à soutenir efficacement le parcours des jeunes mères. Les activités sont préparées et planifiées par les femmes qui fréquentent l’endroit.

Mères et monde constitue aussi un vecteur de changement important pour l’ensemble de la communauté puisque c’est un lieu ouvert à toutes les mamans de 16 à 30 ans de la région de Québec et à leurs enfants. Mères et monde, véritable milieu de vie pour les jeunes mères, est donc également le gage d’un avenir meilleur pour leurs enfants. D’ailleurs, le centre est devenu un modèle pour d’autres organismes proposant du logement social à des mères qui veulent terminer leurs études.

Laisser un commentaire